mardi 8 décembre 2015

Ami socialiste, avant de devenir Sarko-compatible en 2017, prends ta posture d'Estrosi-compatible modèle 2015 !

.
Amis socialistes,


Dieu seul sait combien j'apprécie votre rigueur politique, combien j'admire  vos grands hommes politiques tels Guy Mollet, Alexandre Millerand, Michel Rocard, François Mitterrand et le dernier, mais non le moindre, François Hollande.

Tous, hommes sans concessions, le regard rivé sur le bien-être du peuple, soucieux du partage des richesses et de la perpétuation du socialisme de Jaurès.

Pardonnez la larme qui vient de couler sur mon clavier. Je prends le temps de l'essuyer... Je suis trop émotif : ma sensibilité me perdra.


Donc disais-je, en ce sinistre soir du 21 avril 2002, Lionel Jospin le candidat socialiste mais n'osant jamais l'avouer pendant la campagne électorale - probablement par pudeur - battu de peu,  la voix cassée par l'émotion, demanda à ses électeurs de reporter leurs voix sur Jacques Chirac face à l'ogre nain Jean-Marie Le Pen.

Après que les électeurs de gauche devinssent des Chiraco-fans et lui apportent la présidence sur un plateau d'argent, le président du RPR les remercia élégamment par un joli doigt d'honneur. Nos socialistes sont les maîtres de la désertion et des longues négociations foireuses : il s'agit là d'une pratique atavique.

La gauche prit 10 longues années de purgatoire. François Hollande pantouflant à la tête de son parti, résigné devant la marche inexorable du rouleau compresseur  DSK..

Bref !

Après une campagne brillante de notre revigoré et madré héraut du socialisme révolutionnaire, François Hollande ; prêt à en découdre avec la finance - il aurait mérité un César pour cette interprétation magistrale - "Retenez-moi ou je fais un malheur !" ; fit une politique tellement à droite que ma grand-mère gaullo-pétainiste, collabo-résistante, bigote de longue date en avala son dentier pendant une transe extatique provoquée par une conférence de presse de François !

Maintenant amis socialistes, trêve de plaisanteries, on va vous poser le problème clairement.

Monsieur Manuel Valls, qui a pesé pendant la primaire socialiste de 2011,  5 % ( il est bon de le rappeler), débordé par une défaite cuisante dans 3 régions stratégique a choisi, la tactique de déserter. Comme l'armée de Charles-Denis Bourbaki en 1870. Le ministre abandonnant sans aucune concession le Nord Pas de Calais Picardie, la région PACA et le Grand Est aux droites dont on se demande encore lesquels sont véritablement républicaines !

En plus de cette fuite en rase campagne, ce cher Manuel, demanda à ses ouailles de voter pour ceux qu'elles combattaient au 1er tour !

Nonobstant ne vous leurrez pas, le cas se reproduira à coup sûr en 2017 car les socialistes n'ont rien compris, tapant stupidement, sans cesse, sur leurs anciens alliés de gauche sans lesquels il est quasiment IMPOSSIBLE de gagner une présidentielle !

La bêtise au mufle étroit, tellement sûre d'avoir raison, envoie donc ses électeurs, instrumentalisés comme de petits soldats anesthésiés, combattre aux ordres d'un douteux Christian Estrosi, flirtant avec l'extrême droite ou se mettre à la solde d'un Xavier Bertrand, politicard professionnel et chattemite ambitieux  !

Oserez-vous vous regarder dans un miroir après avoir combattu aux côtés de ces gens et leur avoir donné vos suffrages. Eux qui vous méprisent à un point que vous n'imaginez pas ?

Êtes vous prêts à tout accepter du petit caudillo pour éponger ses erreurs non assumées et satisfaire à ses ambitions démesurées ?

Parce que vous le savez bien, on vous demande pour dimanche de devenir Estrosi-compatible ou Bertrand-compatible. 

Je suis presque certain qu'on vous demandera en mai 2017 de vous muer en Sarko-compatible ou de vous déguiser en Juppé-compatible !

Et vous en prendrez encore pour 10 ou 15 ans ! Si vous restez bornés, tant pis pour vous - ce ne sera pas faute de vous avoir prévenu -

Voter en 2002 pour Chirac en se pinçant le nez, passe. Mais voter Estrosi en 2015, jamais, y compris avec une pince à linge sur le nez. Quant à voter Sarkozy en 2017, n'y pensez pas, même en rêve !

Surprenez-nous, socialistes du grand Nord et du petit Sud. Soyez dignes. Pensez à toutes celles et tous ceux qui sont responsables de cette impasse et faites votre choix avec courage.

Poil au visage.

.

29 commentaires:

  1. je ne suis pas socialiste, mais moi oui, la-bas je voterai ESTROCHIE , avec mon propre bulletin. Un vote nul donc pour un nul.

    RépondreSupprimer
  2. Eh, oui ! Une seule bonne nouvelle : le retour de Cui-cui !
    Je t'embrasse, le corse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je t'embrasse avec de vraies larmes dans les yeux... en toute sincérité.

      Supprimer
  3. Tiens, on vous a ressorti du formol, vous, depuis le printemps dernier ?

    Blague dans le coin, je crois que vous vous trompez, pour 2017, pour deux raisons :

    1) Je crois de plus en plus probable, au second tour, un face-à-face Le Pen – Hollande ;

    2) dans le cas d'un duel Le Pen – Sarkozy ou Le Pen – Juppé, le candidat des Républicains n'aura même pas besoin que le PS appelle à voter pour lui : les électeurs socialistes le feront d'eux-mêmes, comme de braves petits soldats antifascistes qu'on les a dressés à se croire.

    À moins que…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous vous gourrez pour plein de raisons !

      Lisez mon blog du début à la fin, ça vous rendra (enfin) lucide et intelligent !

      Deux qualités que le bon Dieu dans son infinie miséricorde a oublié de vous accorder...
      .

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Pardonne moi, to commentaire était passé en spam, je ne sais pas pourquoi !

      Salut à toi ! ;-)))

      Supprimer
  5. Bordel de chiottes, seulement 300 vues depuis 17h ?

    Vous avez vu comment je me la pète après 6 mois d'absence en fauteuil roulant, les jaloux ?

    J'adore que celles et ceux qui me détestent, me haïssent ! -DDD

    Et je suis très touché par celles et ceux qui m'aiment bien.
    Connement sentimental : on ne se refait pas...

    RépondreSupprimer
  6. merci Cui-Cui je vous adore par votre grande lucidité, quel plaisir de pouvoir vous relire....Pour moi c'est bulletin nul region aquitaine, ras le bol depuis 81 de me faire entuber par les fauxsialistes....on lache rien hasta la victoria siempre Nanougk33

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravi de te revoir Nanougk, pour mo,iil est émouvant de savoir qu'on ne vous a jamais abandonné. ;-)

      Supprimer
  7. Il y avait longtemps qu'on vous avait pas vu.Je vois que vous etes toujours arrogant et prétentieux.Vous me manquiez pas du tout.
    Louisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis devenu un apôtre de la coolitude absolue. Je t'aime autant qu'un cancrelas, cher être vivant ! ♥

      Supprimer
  8. Bonjour Cuicui, entièrement d'accord avec toi. Je n'irai pas voter pour Xavier Bertrand dont le parti finira par faire alliance avec le FN ou disparaitra.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Content de te retrouver. Je te comprends. Comment voter pour ceux dont on abhorre les idées ?

      Faut être un sacré sadique pour oser demander un tel comportement à ses partisans !

      À bientôt, Robert, je viendrai progressivement déposer ici mon grain de poivre jusqu'en mai 2017...

      Supprimer
  9. Enfin, Cui-cui ! :) Bon, tu le sais, je ne fais pas de politique, je n'aime pas ça ,et je ne suis pas douée dans ce domaine. Mais il me semble, sur un plan social, que tout cela a été - et est encore - bien et savamment amené par certains médias ,et même par certains politiques , c'est curieux.
    Dans quel but?
    Pour laisser le parti d'extrême droite gérer le problème de l'immigration à sa façon et s'en laver les mains , tel Ponce Pilate ?
    Pour laisser ce parti qui n'a " jamais été aux affaires" gérer 2,3 régions en pensant que cela se passera mal et ainsi, l'amoindrir pour 2017?
    Pour donner ainsi une leçon au peuple et le rendre plus docile à l'avenir?
    Dans tous les cas de figures, si, comme certains le disent, les gouvernements sont soumis à la finance mondiale,cela montre qu'on fait peu de cas des populations , quelles qu'elles soient.en tentant de les manipuler .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas mal vu, Fifi.

      Je crois sincèrement que beaucoup de médias n'agissent pas en faveur de l'extrême droite par hasard. Ces médias sont tenus par disons 7 à 8 groupes industriels.

      J'ai tendance à croire, que ceux qui détiennent ces médias (rédacteurs en chef compris, pas le journaliste lambda) pensent que le pays est en train d'être submergé par l'immigration et que la théorie du grand remplacement de Renaud Camus a gagné les esprits des "élites" (les gouvernants + les décideurs économiques + un grande frange d'intellectuels) qui n'osent pas le dire ouvertement par peur des répercussions.

      Les Unes islamophobes, sont programmées dans ce sens et ce n'est pas toujours la presse de droite qui publie des textes douteux...

      Bref, je vais écrire un texte sur ma théorie qui n'a rien de complotiste mais qui me semble une traduction de la situation actuelle qui est plus voulue qu'on veut bien nous le dire !

      Bisous. ;-)

      Supprimer
  10. Content de te relire, d'ouïr ton cui-cui "poivré" de bon sens.

    Pour résumer encore plus radicalement la farce électorale, on a "le choix" entre TROIS PARTIS CONTRE-RÉVOLUTIONNAIRES..., alors... bonnet-blanc+blanc-bonnet+sans-bonnet...0+0+0=Toto!

    Hier au Chili d'Allende ("démocratiquement" élu puis illégalement renversé), aujourd'hui au Venezuela de Chavez ("démocratiquement" élu puis renversé)on voit aussi LA SEULE LOI du capitalisme (cf. Tsipras en Grèce!)... c'est "vote toujours et laisse moi régner" : c'est 0+0+0(+n.0) = TOTO.

    RépondreSupprimer
  11. C'est vrai. Mais dans notre pays, les décisionnaires sont infiniment plus subtils. Ils savent masquer leurs sentiments et leur volonté pour utiliser certains partis en marge comme le FN a faire le sale boulot et surtout pour que cette élite ne se mouille jamais.
    Si habile, qu'elle est capable de jouer les vierges effarouchées en cas de "démasquage" inopiné !

    Content de te recevoir Rem !
    .

    RépondreSupprimer
  12. Coucou mon cuicui <3 (oui j'assume !)
    Heureuse de te relire.
    Ici en Alsace, pardon en Acla (j'ai décidément du mal), le socialo de service -politicien politicard de toujours, comme tous ses congénères quel que soit leur camp) s'est maintenu. Pour autant, hors de question que je lui apporte ma voix.
    Ce sera donc un blanc (encore qu'avec ces machines à voter, je sais même pas si c'est possible)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Facile : il suffit d'appuyer sur la touche qui a été oubliée !

      Toujours un plaisir de te voir dans cette antre démoniaque !

      Ce blog m'amène vraiment beaucoup de joie et d'émotion. Et puis après cette absence, constater que mes textes attirent un peu de monde me rassure sur le fait que je ne suis pas seul à penser ainsi.
      Bises.
      .

      Supprimer
  13. ça fait bien plaisir de te relire....et en plus sur ce sujet ;-)

    Iceman d' https://icezine.wordpress.com/

    RépondreSupprimer
  14. Je suis comblé de te revoir. Ces retrouvailles me font chaud au cœur.

    Il n'y pas beaucoup de blogs qui peuvent se targuer de bénéficier d'autant de chaleur humaine.
    J'ai presque du mal à assumer tant je n'ai pas l'impression de mériter vos marques de confiance.
    Je vais te mettre sur mes liens, Didier...
    ;-)
    .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci .... t'en profitera pour supprimer nos "chers disparus", comme Marc Vasseur, par exemple.
      Allez, on espère qu'il reviendra bientôt, ça va le démanger :p

      Supprimer
  15. Cui-cui est revenu, c'est le cri du cœur !
    Tu nous a manqué.
    Tes lecteurs sont là tu as même retrouvé Didier Goux Du Formol!

    Tu décortiques et nous déroules le tapis sur lequel nos grands hommes se plaisent à agir ou pas d'ailleurs dans cette période que nous aurions préféré ne pas traverser.

    Ce billet est particulièrement "estrosien" le ton miéleux. Je pense qu'il t'a particulièrement inspiré.

    Je retiens entre autres "la bêtise au mufle étroit"
    J'en ris encore !

    Bises on attend la suite promise Cuicui

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jeanne ! ;-)

      Rendez-vous sur le prochain billet acrobatique : une analyse un peu loufoque de la situation politique actuelle.

      À très bientôt !
      .

      Supprimer
  16. Réponses
    1. Comment on dit "Pin pon" en latin ?
      Parce que franchement...

      Supprimer

Laissez-vous aller à votre inspiration, sans limite ! J'ai le cuir épais, le front étroit et la vue basse...

La seule limite aux débordements : la loi....

ATTENTION ! Autrement, ici, on ne censure personne. Les insulteurs, les aigris, les haineux seront reçus comme il se doit, ils devront toutefois s'attendre à de méchantes répercussions ; un chieur averti en valant deux, place aux commentaires !
L'espace des commentaires de chaque billet sera fermé au bout de 20 jours pour contrer l'affichage sauvage de spams.